2013
oct
6





Dédramatisons le not provided

Category SEO

Avouons le, les référenceurs et Google c'est une grande histoire d'amour à coup de je t'aime, moi non plus. Depuis un peu plus d'une semaine dans la sphère SEO, on peut voir chacun donner son avis sur la forte progression du not provided dans Google Analytics. A chaque fois c'est le même constat : c'est la mort du SEO, vous ne pourrez plus voir les mots-clés de vos visiteurs bande de vicieux !

C'est pourquoi dans cet article, j'ai vais moi aussi donner mon avis sur le not provided et en essayant de dédramatiser.

Illustration © cartooncreator.nl

Etat des lieux

Depuis maintenant plusieurs semaines, on annonce une forte progression du not provided dans les résultats Google Analytics. Un drame, la fin du SEO, une trahison, l'apseocalypse et j'en passe !

Certes, la fin des mots-clés dans Google Analytics, c'est dommage. Cependant, je tiens à le rappeler, ce n'est pas l'unique donnée sur laquelle un référenceur doit faire reposer sa stratégie de visibilité.

Ci-dessous, un petit état des lieux avec un échantillon de sites dont j'ai les accès Google Analytics.

not provided

Taux de not provided sur la totalité du trafic

  1. Nuage Mode : site d'actualité sur la mode. Trafic SEO à 32 %.
  2. Touchmobile : site d'actualité sur les smartphones. Trafic SEO à 42 %.
  3. Italpassion : site d'actualité sur les autos et les motos italiennes. Trafic SEO à 58 %.
  4. Télé Sables : magasin d'électroménager. Trafic SEO à 50 %.

J'ai volontairement sélectionné des sites dont les cibles sont complètement différentes : âge, sexe, centres d'intérêt, etc. J'ai aussi classé par ordre de site qui draine le plus de trafic global. NuageMode en premier et Télé Sables en dernier.

Il est logique de constater que plus le trafic SEO est important, plus la part de trafic en not provided l'est également. Il confirme par ailleurs la hausse importante de ce dernier pour le mois de septembre.

Pourtant qui dit faible trafic SEO, ne veut pas dire faible trafic global. Par exemple, NuageMode est le site internet qui génère le plus de visites mensuelles, or il a le taux de not provided le plus faible. A l'inverse, un site comme Télé Sables a un trafic mensuel bien inférieur mais a un taux de not provided plus élevé.

Ce que je tente d'expliquer c'est que contrairement à l'émoi de ces derniers jours, le not provided ne doit pas monopoliser votre analyse globale du trafic. Si vous avez un taux de not provided élevé, pourquoi n'essayez vous pas de diversifier vos sources de trafic ?

Comment se passer du not provided

C'est simple, si vous avez peur du not provided, c'est que vous vous reposez principalement sur la recherche naturelle. Or, cela fait quand même quelques temps que l'on répète sans cesse qu'il faut avoir plusieurs sources de trafic. Cela peut être via les accès directs (newsletter, publicité traditionnelle, etc.), les réseaux sociaux ou encore la recherche payante (ouhhh Big Brother est de retour !).

Je reprends l'exemple du site NuageMode : force est de constater que les réseaux sociaux sont un excellent levier de trafic. Il est notamment présent sur Facebook, Twitter, Hellocoton et Pinterest. Attention, dans Google Analytics, de nombreux réseaux sociaux sont considérés comme des sites référents.

trafic nuagemode

A l'inverse sur Italpassion, le trafic repose essentiellement sur le référencement naturel.

trafic italpassion

Pour conclure cette partie, il est important de vous interroger sur la part de trafic que représente le moteur de recherche Google sur la globalité de votre trafic. Vous avez dit Google dépendant ?

Comment récupérer les mots-clés d'une page

Toutefois, je ne vais pas faire la mauvaise langue. La fin des mots-clés reste préoccupante d'un point de vue purement SEO. Il existe pourtant quelques méthodes pour mesurer l'efficacité du référencement naturel d'une page.

Pour cela il vous faut :

  • Une page,
  • Google Analytics,
  • Google Webmaster Tools.

Dans mon cas, je vais sélectionner sur la période du 1er septembre au 1er octobre la page http://www.italpassion.fr/tag/alfa-romeo-4c. Je cherche à savoir sur quelles requêtes celle-ci a été positionnée et quel volume de trafic cela a apporté.

Dans Google Analytics, je vais chercher les données de cette page avec comme variable secondaire les mots-clés. Ensuite j'exporte ces données dans un Excel.

Puis dans Google Webmaster Tools, je me rends dans "Requêtes de recherche" puis dans "Pages les plus populaires". Je sélectionne ma page http://www.italpassion.fr/tag/alfa-romeo-4c et récupère les mots-clés associés, les impressions et les clics.

Je passe le tout dans un Excel pour arriver à ce résultat.

mots clés italpassion alfa romeo 4c

Même si je ne récupère par l'exhaustivité des visites, j'ai tout de même plus de mots-clés que Google Analytics.

Il est pour le moment impossible d'automatiser cette manipulation car l'API de Google Webmaster Tools ne le permet pas encore. Cependant chez B2W (petit coup de pub) on récupère dans un outil les flux Google Analytics, Google AdWords, Twitter, Facebook et YouTube afin d'afficher les données dans un tableau de bord.

J’espère donc à terme que l'API de Google Webmaster Tools sera suffisamment ouvert pour récupérer ces données. Ainsi, il sera possible d'automatiser la récupération des mots-clés par pages.

Pour moi, c'est une volonté de Google de cacher 100 % des mots-clés dans Google Analytics pour la vie privée des internautes. Toutefois tous ces mots-clés seront basculés dans Google Webmaster Tools. Ainsi les mots-clés ne serons plus associés à des visiteurs mais à une page. La vie privée des internautes est préservée et lesSEO sont contents.

Les lois dictées par Google

Je vois régulièrement sur Twitter des SEO se plaindre des lois dictées par Google avec le bon vieux "LE SEO EST MORT" qui revient à chaque fois. Le SEO est loin d'être mort. Les plus malins s'en sortiront mieux que les autres, c'est tout !

Vous souhaitez stopper le not provided et autres modifications imposées par Google ? Vous pouvez toujours essayer le militantisme en allant faire un tour du côté de http://www.fairsearch.org/. Big brother est là et il n'est pas prêt de partir...

1 Comment to “Dédramatisons le not provided”

  • refweb 15 février 2014 à 23 h 36 min

    Bonjour,
    Merci pour votre article. Il semble que vouloir à tout prix continuer de gérer ses sites en fonction de cette société chez qui tout est faussement gratuit, n’a plus de sens. Sans les mots-clefs, gg analytics est devenu quasi inutile. Google a inventé le métier de référenceur, puis il l’a détruit. Il s’agit donc désormais de le réinventer sans lui! Se passer des outils GG est difficile, mais pas impossible. Si Google devient nuisible, éjectez-le en commençant par ne plus lui permettre d’analyser votre trafic, de suivre vos visiteurs, etc. Il existe toujours de bons vieux outils gratuits qui donnent des statistiques plus fiables en nombre de visites et il a beaucoup d’autres solutions pour promouvoir ses sites. On peut aussi enlever tous les boutons de partage qui permettent à GG, FB, Twt et les autres d’espionner les visiteurs des sites. GG doit sa notériété et sa fortune aux référenceurs et webmasters qui furent les premiers à s’y intéresser. Ce que l’on a fait, on peut tout aussi bien le défaire!

Poster un commentaire

Mes tweets

Mes sites

Sites amis