2012
juil
16





Pourquoi WordPress plutôt que Joomla ?

Question à laquelle nous sommes régulièrement confrontés à l'agence Izee Web mais aussi à titre personnel : quelle solution CMS préférez-vous pour monter des sites ?

Même si le choix de la solution se fait au cas par cas, je réponds pour la grande majorité du temps : wordpress. Vient alors la seconde question récurrente : pourquoi WordPress plutôt que Joomla ?

joomla vs wordpress vs joomla

Joomla VS WordPress : le combat des chefs

Sur le graphique ci-dessus, voyez comment le CMS Joomla, longtemps leader incontesté depuis 2005 perd peu à peu sa place au profit de WordPress, jusqu'à être dépassé en juillet 2010 par ce même challenger. Alors pourquoi, ce qui semblait être la machine de guerre des CMS Open Source s'est fait dépasser par un concurrent qui n'en était pas vraiment un à l'origine, le moteur de blog WordPress ? Notez aussi aussi la légère mais régulière progression de Drupal, un autre CMS dont je parlerai plus tard dans cet article.
joomla 1.7 back office

Joomla : administration non ludique

C'est certainement le gros point noir de Joomla. Vous qui êtes peut-être informaticien, habitué au web ou encore plus à l'aise avec les nouvelles technologies, vous trouvez peut-être l'administration Joomla simple et évidente après quelques heures d'utilisation ?

Eh bien sachez que c'est tout l'inverse pour les non initiés au web. Vous n'imaginez probablement pas à quel point l'utilisation de l'administration Joomla est casse tête pour un client et que, même après une formation d'une journée, vous risquez de devoir jouer du SAV téléphonique pour expliquer comment insérer une nouvelle image ou un nouvel élément dans le menu.

Joomla : url-rewriting pas toujours évident

Vous souhaitez rendre votre Joomla SEO-friendly avec des urls bien optimisées. Pas de soucis, faites le tri parmi les centaines de plugin SEO qui existent, avec des versions gratuites, payantes ou payantes premium plus. Une fois le plugin installé (vous en êtes quand même à votre 3ème essai car non compatible avec la dernière version de votre Joomla), il est configuré aux petits oignons, parfait.

Vous envoyez votre sitemap à Google Webmaster tools (grâce à un autre plugin) composé d'urls bien SEO-friendly. Seulement au bout de quelques semaines, vous souhaitez changer ce petit paramètre au niveau de la réécriture d'url, et là c'est le drame : erreurs 404, redirections 301 non automatiques, problèmes d'url au niveau de la pagination, bref la catastrophe. Vous êtes bon pour passer de nouveau une journée à réparer les dégâts et vous y réfléchirez à deux fois avant de changer vos règles SEO du plugin !

Joomla : templating sauvage, mootools et composants

Créer un template pour Joomla lorsqu'il est de conception simple, avec peu de composants, tout va bien ! Il est propre, il ne pèse pas lourd pour votre ligne ADSL et le temps d’exécution des requêtes côté serveur se fait aussi rapidement que l'élimination de l'équipe de France lors de la coupe du monde de football 2010.

Cependant ajoutez accumulez quelques composants bien exotiques qui rajoutent telle ou telle fonctionnalité, vous vous verrez obligé de gonfler votre css aux stéroïdes et de rajouter des conditions JRequest::getVar('option')=='com_arrachecheveux' dans votre fichier index.php sans oublier que, alors que c'est la librairie javascript Mootools qui est utilisée par défaut, vos x composants utilisent peut-être du jQuery ou encore du prototype !

Alors oui, Joomla permet de quasiment tout faire avec des composants trouvés ici et là sur les zinternettes mais au final, si vous cherchez des problèmes de compatibilité ou encore des temps de chargement ultra-longs, vous êtes au bon endroit.

WordPress leader, Drupal le nouveau challenger de Joomla ?

wordpress drupal joomla
Tous les inconvénients cités ci-dessus sont issus de mon expérience personnelle et c'est une des raisons pour laquelle WordPress, après une forte progression côté notoriété sur le web, a remplacé Joomla au quotidien dans la création de sites, que ce soit pour mes projets personnels comme à l'agence Izee Web.

Car oui, un WordPress avec deux/trois plugins et un template permet de lancer très rapidement un nouveau site internet. De plus, je trouve que la création de template y est plus simple, que niveau référencement naturel c'est la plateforme idéale et qu'il permet, contrairement aux idées reçues, de faire des sites internet complexes, d'autant plus que la version 3.0 lui a apporté la gestion des types de contenu (Content Types), le pied !

Mais alors, est-ce que Joomla reste adapté à certains projets ? Ma réponse est non. Le "nouveau" challenger Drupal monte sur le ring et, alors qu'il en est à l'échauffement, ne manquera pas de mettre un uppercut à Joomla d'ici quelques années tant il permet de faire des sites institutionnels très complets et complexes sans avoir à faire du développement spécifique dans certains cas. La documentation y est encore sommaire, la communauté principalement anglophone mais après avoir utilisé cette solution sur deux projets, je prévois dans ma boule de cristal un bel avenir à ce CMS. L'avenir nous dira si j'ai raison :).

5 Comments to “Pourquoi WordPress plutôt que Joomla ?”

  • Baptiste rey 17 juillet 2012 à 9 h 03 min

    Up, petite coquille sur « il permet de faire des sites institutionnels très complets et complexes sans avoir à du développement « 

  • Strategio 17 juillet 2012 à 9 h 35 min

    Je suis également fervent défenseur de WordPress principalement pour sa simplicité d’usage. Pour 95% des sites web, il faut un outil simple et accessible pour les utilisateurs. Sans cela, le site est voué à l’abandon éditorial…

    Pour ce qui concerne Drupal, il semble effectivement qu’il monte progressivement dans la hiérarchie des CMS, mais je ne pense pas qu’il vienne concurrencer un jour WordPress. Ces 2 CMS sont sur des créneaux différents :
    – Les sites de petite et moyenne envergure pour WordPress.
    – Les sites de grande envergure pour Drupal.

  • Alexandre 17 juillet 2012 à 9 h 51 min

    @Baptiste rey : C’est corrigé, merci :)

    @Strategio : Si tu lis bien l’article, j’explique que Drupal pourrait être le challenger de Joomla et non de WordPress car tu as raisons, ils sont sur deux créneaux différents.

  • creation site internet mons 17 juillet 2012 à 12 h 56 min

    Pour avoir travaillé avec les trois, mon choix se porte sans hésiter sur WordPress. Et principalement parce que son interface est intuitive pour mes clients. Tellement plus facile à leur expliquer que Drupal ou Joomla…

  • concilieo 17 juillet 2012 à 20 h 51 min

    Bonjour,

    C’est incontestable le back office de WordPress est d’une simplicité et d’une précision redoutable mais il faut quand même ajouter à la décharge de Joomla que beaucoup n’utilisent pas les possibilités de modularité qu’offre son back office via les modules acl !

Poster un commentaire

Mes tweets

Mes sites

Sites amis